FERMETURE AGENCES

FERMETURES DEFINITIVES DE PLUSIEURES AGENCES

La direction de la CEAPC a décidé de fermer 2 Agences (Agen République rattachée à Agen Carnot et Bayonne Saint Andre à Bayonne Gouverneurs).Si cette décision de fermer des agences est contestable sur le fond (sachant que d’autres projets de même nature sont déjà dans les cartons), le fait est qu’elle ne respecte absolument pas la forme…..

lire le tract

INFOS CE /CHSCT

Juillet- Août 2016

Sud BPCE (Banques Populaires-Caisses d’Epargne)

Section Caisse d’Epargne APC —24 rue du 24 février – 79000 NIORT

Tél : 05.16.36.22.15 ou 05.16.36.22.16 / E-mail :www.SUDCEAPC@YAHOO .FR

06 /07/2016
Fermetures DEFINITIVES de plusieurs agences

Les Faits :

La direction de la CEAPC a décidé de fermer 2 Agences (Agen République rattachée à Agen Carnot et Bayonne Saint Andre à Bayonne Gouverneurs).Si cette décision de fermer des agences est contestable sur le fond (sachant que d’autres projets de même nature sont déjà dans les cartons), le fait est qu’elle ne respecte absolument pas la forme. En effet, la direction se doit à minima de consulter le Comité d’Entreprise pour justifier économiquement sa décision et évoquer les solutions de repli pour la clientèle et les collègues. Mais en CEAPC, une lente mais évolutive dérive s’est installée consistant à nier la représentation du personnel et de fait, les salariés dans leur ensemble.

Vos élus Sud-Solidaires en CE et en CHSCT ont interpellé les patrons concernant ces projets…leur réponse: « ce ne sont pas des fermetures d’Agence, mais des regroupements d’Agence, donc nous n’avons pas à consulter le CE »….bref, circulez, il n’y a rien à voir !

Notre Action :

Par conséquent, nous allons devoir saisir la justice, pour contraindre l’entreprise à nous présenter en CE, comme le prévoit la loi, les tenants et aboutissants de tout projet de fermeture d’agence. Le syndicat Sud-Solidaires a également consulté l’Inspection du Travail sur ce sujet ; elle nous dit être préoccupée par cette situation et s’intéresser de près à ce dossier.

De plus, s’agissant du projet RHD, un cabinet d’experts a déjà rendu ses conclusions : « Ce projet est basé sur des modèles types ; l’entreprise applique à toutes les agences d’une même catégorie une réponse type ».

RHD va profondément modifier les conditions de travail sans tenir compte des réalités du terrain et avec la seule certitude de suppression de 28 postes…..pour commencer.

L’Histoire récente :

Pour mieux comprendre, un retour en arrière s’impose…..Quand la BNP ou la Société Générale ont annoncé vouloir réduire drastiquement leur réseau d’agences, la direction de la CEAPC s’est gaussée, arguant qu’ils avaient fait le pari (risqué ?) de la banque en ligne, alors qu’à la CEAPC, en combinant le digital (RHD) à notre vaste réseau d’agences, nous détenions LA solution.

Ce discours apprêté qui vous est servi depuis de nombreux mois, aurait-il déjà du plomb dans l’aile ? Autrement dit, le projet RHD serait-il mort avant même d’être né? Depuis l’annonce de ce projet, Sud-Solidaires n’a eu de cesse de dénoncer dans toutes les instances la face immergée de ce projet…..une vaste entreprise de démolition programmée du réseau d’agences et d’emplois….

Si personne ne peut nier aujourd’hui que les évolutions technologiques (digitalisation comprise) vont modifier (et modifie déjà) les organisations du travail dans nos entreprises et la façon dont nous commerçons avec nos clients, il en va de la crédibilité des nos décideurs d’anticiper ces changements pour préparer l’avenir afin d’assurer un service digne de ce nom à toutes nos clientèles (les « digitaux », les « moins digitaux » et les « pas digitaux du tout ») ainsi qu’un avenir aux salariés.

Notre statut coopératif ne peut se réduire à un simple affichage !

NB : Rappelons que les salariés ont déjà payé un lourd tribut depuis la fusion de 2007/2008 ; au bas mot 400 suppressions d’emploi, une intensification sans précédent de la charge de travail, une mise en concurrence des salariés entre eux particulièrement anxiogène, sans compter les revalorisations salariales proches du néant…alors que dans le même temps le groupe dans son ensemble et la CEAPC en particulier enregistrent en 2015 des résultats financiers historiquement hauts.

Le Bureau Sud-Solidaires BPCE : C.Bonnard-Dechâtre, G.Breuillat, J.Ph De Bortoli, A.Duhart,
H.Feuga, B.Jolly, G.Ménandez, F.Monmarin, N.Paitreault, S.Paloche et C.Personne.